Le Kiosque Saint-François, Lausanne Lucie
par Lucie mise à jour le
Partage sur

Le Kiosque Saint-François – une oasis de charme au coeur de la ville

Le Kiosque Saint-François, c’est ce petit refuge où tous les lausannois se sont un jour abrités de la pluie ou du froid. Un îlot dans la ville qui fait partie des meubles, et dont on dirait qu’il a toujours été là. Les vaudois de notre génération en ont un souvenir peu reluisant, puisqu’il a longtemps servi de salle d’attente des T-L et était très mal entretenu, avant d’être même carrément fermé au public et laissé à l’abandon. Mais ça, c’était avant.

Aujourd’hui, c’est un petit café charmant où il fait bon prendre une pause et boire le thé entre amis. Cette métamorphose a été rendue possible grâce à l’esprit entrepreneurial et la persévérance de Stéphane Bezençon. En effet, l’ancien directeur du D! Club et du cinéma Atlantic – entre autres – sent le potentiel du kiosque, et se désole de le voir ainsi se détériorer. Il fait alors des pieds et des mains auprès de la ville pour réhabiliter les lieux. Les discussions sont longues et fastidieuses : l’édicule est classé monument historique et doit être rénové dans les règles de l’art, selon des normes très strictes et onéreuses. Qu’à cela ne tienne, Stéphane ira au bout de son projet : le Kiosque Saint-François ouvre donc enfin ses porte à la fin de l’année 2012.

Le Kiosque Saint-François, Lausanne

Et depuis, d’autres ont suivi son exemple, pour notre plus grand plaisir : l’Abribus de Chailly a été investi par la Luncheonette, le Montriond fait le bonheur de tout le quartier aux beaux jours, et le petit pavillon du Caffè Strada ravitaille le personnel hospitalier du CHUV.

Léonie, Kiosque Saint-François, Lausanne
© Mathilda Olmi

Une nouvelle équipe

M. Bezençon a passé le flambeau du Kiosque au printemps 2016, et la nouvelle équipe en place fait des merveilles. Léonie, 24 ans, est une gérante au top (#girlpower !), et s’occupe aussi de toute la communication des lieux sur les réseaux sociaux. Elle est secondée à la cuisine et au service par Anne, qui a été gérante de la Couronne d’Or et a également officié au Café littéraire de Vevey ou encore au P’tit Central.

« C’est à la fois motivant et frustrant de travailler dans un si petit espace. Cela demande beaucoup d’imagination et représente souvent un gros challenge ! », me confie Léonie.

Il est vrai que la café ne peut héberger guère plus de sept petites tables rondes. En hiver, tu as donc tout intérêt à réserver ta place si tu souhaites y manger le midi. La marqueterie d’époque, les placages en laiton et les banquettes en bois rendent le lieu agréablement chaleureux, mais le clou du spectacle, c’est la mosaïque. Oui Chouquette, regarde tes pieds ! Cette véritable oeuvre d’art a été réalisée en 1980 par François Pétermann. Une pure merveille, n’est-ce pas ?

A l’extérieur, la marquise et l’horloge mythique, sous lesquelles de nombreux amoureux se sont donné rendez-vous, te font voyager dans le temps.

Pour se sustenter…

A la carte, du café bien sûr, mais aussi des thés de la marque Dammann Frères et du chocolat chaud à l’ancienne. Thé froid maison et autres boissons locales sont également de la partie. Tout spécialement pour l’hiver, chaï latte, chocolat viennois ou encore vin chaud te sont proposés.

Tout est à consommer sur place ou à emporter. Pour le matin : une formule petit déj inclut un café ou thé, un croissant et un jus d’orange frais pressé 1dl pour 6.-. Tu pourras agrémenter tout ça d’un bircher, d’une salade de fruits ou de viennoiseries. Pour le midi : sandwichs frais, soupes et salades de saison sont au menu.

Il y a aussi les petites spécialités de la maison : le fameux cake à la feta d’Anne fait fureur. Et pour les intolérants ou les régimes spéciaux, il y a du lait sans lactose et des muffins véganes.

A terme, les jeunes femmes souhaitent travailler le plus possible avec des producteurs de la région lausannoise, et on les en félicite.

Anne et Léonie, au Kiosque Saint-François à Lausanne
Anne et Léonie. © Le Kiosque Saint-François

Et on adore l’agrandissement de la terrasse à côté de l’église, cela manquait cruellement d’animer cette place !

Alors Chouquette, tu viens boire un verre ?

© photos : Lucie Ryser, sauf mention.