Bio Bulk à Chailly, épicerie en vrac Aude
par Aude mise à jour le
Partage sur

Chez Bio Bulk, le vrac c’est easy et friendly

Bio pour bio. Bulk pour vrac en anglais. Facile ! Mais pas pour tous… Soyons clairs : Chouquettes sportives, non, Bio Bulk ne vend pas de poudres et de compléments alimentaires ! 😉

Le rêve d’une vie

C’est bel et bien une épicerie en vrac qui a ouvert ses portes fin octobre à Chailly, non loin de la maison de quartier. Mais Françoise voulait se démarquer au niveau du nom de son magasin. D’ailleurs, on se demande si l’intitulé anglophone ne lui viendrait pas de ses 16 années passées dans un grand groupe international… On t’épargne le parcours professionnel, mais sache Chouquette que, de 1) Françoise a une formation de base de responsable qualité sécurité et environnement en agroalimentaire. Ça n’rigole pas. De 2) elle avoue s’éclater sur les stands des milieux associatifs, et a toujours rêvé de tenir un commerce. De quoi craquer !

Françoise Maden de chez Bio Bulk
Épicerie en vrac, local et bio à Chailly tenue par Françoise

L’efficacité sur quelques mètres carrés

Fan de bons pinards, l’épicurienne aurait voulu ouvrir un bar à vins lorsqu’elle avait 20 ans, mais n’aurait pas tenu longtemps, rigole-t-elle. Végétarienne et friande de vrac depuis fort longtemps, elle a donc logiquement décidé d’ouvrir un lieu « où l’on peut tout y trouver », sans avoir à passer d’un magasin à un autre.

Sa gamme ne va cesser de s’agrandir, alors n’hésite pas à lui demander ce qui te ferait plaisir.

Bio bulk, magasin en vrac
Avec 65 silos, il y a de quoi trouver son bonheur à Chailly. © Bio Bulk

En attendant, chez Bio Bulk, tu y déniches tous les oléagineux possibles et inimaginables : boulgour, quinoa, riz, pignon, chia, lin… 65 silos en tout. Des farines, des cafés, des thés, des fruits séchés. Des huiles, des vinaigres, des épices. Des gourdes aussi, des pailles écolos, des couverts en bambou. Des jus de gingembre, d’ananas, les délicieux kéfirs de nos copains Kosmos. Des vins blancs, rouges, à bulles que Françoise se réjouit de faire déguster à ses clients. Des matières premières pour réaliser ses produits ménagers, et tout ce qui a trait à l’hygiène dont certains produits de nos Chouquettisées Les Paillettes vertes. Et même des croquettes pour chiens et chats !

La patronne attend encore que le tournus des clients soit bien rôdé afin de s’offrir le luxe de proposer des produits frais, entre fruits et légumes, tofu et pain. Et peut-être même un jour des fromages. Le tout bio, bien entendu.

Bio autant que faire se peut

Aujourd’hui, 90% de l’assortiment l’est. Françoise préfère parfois miser sur le local, comme la farine du Moulin de La Vaux qui se situe entre Aubonne et Etoy, qui ne possède aucun certificat… mais des valeurs et le respect du produit.

« Des fois, ce n’est qu’une histoire de papier. Je privilégie tout autant la biodynamie et les labels, notamment ceux qui assurent ne pas exploiter d’animaux ni d’enfants, que le bio. »

Françoise Maden

Franchement, on ne lui en voudra pas non plus de ne pas mettre à disposition des bières non bio dans sa machine à bière. Parce que oui, oui, oui, l’idée est bien trop alléchante ! Brasserie de Vevey pour les premières semaines, celle des Fleurs du Malt en ce moment, le tournus se fera normalement tous les mois. Tu remplis ta bouteille selon tes envies. Et cheers ! Du reste, pour donner un p’tit coup de pouce à tes brasseries artisanales préférées, faut lâcher des noms à la patronne.

Et sinon, on t’en parle du deuxième gadget à tomber ? Allez, on te le dit, même si on préférerait le garder pour nous : c’est le moulin à oléagineux. Oh joie bonheur ! Françoise fabrique régulièrement de la pâte à tartiner au chocolat… aux amandes, aux noisettes, aux cacahuètes… Ultra frais, non transformé. Par contre, sorry not sorry, il faudra y passer chaque jour pour connaître la saveur du moment 😉

Le choix quasi local

Alors certes, dans ses rêves les plus fous, Françoise aurait aimé un shop 100% locavore compatible. Mais elle a depuis revu sa copie : ayant l’envie de démocratiser le vrac auprès de tous (étudiants et petits budgets compris), elle s’autorise à vendre des lentilles étrangères à côté de lentilles suisses, 3x plus chères.

A toi Chouquette de voir si tu préfères favoriser le local ou offrir un répit à tes fins de mois… Au moins, chez Bio Bulk, le choix est là ! Tu n’as plus qu’à y passer pour y trouver tes nouveaux produits préférés, sélectionnés dans tous les cas avec le cœur.

add_circle_outline

Le + de La Chouquette

Covid oblige, la section « Ateliers » du site internet est pour l’instant désespérément vide. Mais sache que Françoise en proposera pour celles et ceux qui veulent par exemple tendre vers le zéro déchet mais n’y connaissent rien, diminuer leur consommation de viande ou de sucre, apprendre à réaliser leurs propres produits ménagers. Vivement !