Céline
par Céline mise à jour le
Partage sur

Le Café Enning, la petite bulle tranquille du centre-ville

Le quartier Marterey /Caroline /Etraz, c’est un peu un triangle d’or à Lausanne. Un quartier rassemblant divers bars et restaurants souvent installés depuis longtemps. Mais connais-tu le Café Enning ?

Si Carte Blanche était une grande famille, le Bleu Lézard serait le père. Cool sans en faire des tonnes, fiable, il inspire la confiance. Le D! Club, c’est le grand-frère, exubérant, festif et sociable. Le Java, la mère, bohème, généreuse, chamarrée. Les Arches, le cousin, dans le vent, réseauté, voyageur et bavard.

Finalement, le Café Enning, la jeune sœur, coquette, discrète, posée et pleine de talents. Repris par la société en 2014, l’établissement a été relooké en 2016 par Emmanuelle Diebold qui a également redécoré le Java à la même période.

Les murs vert mousse côtoient à merveille le mobilier en bois. De plus, le papier peint graphique et les suspensions en cuivre amènent une touche de contemporain à ce petit bistrot plein de charme. On aime également les banquettes agrémentées de coussins aux motifs géométriques et les tables sont ornées de petits bouquets poétiques.

photo©Céline Ravussin

Une carte variée et de belles surprises

A midi, le restaurant fait salle comble. La carte est variée et le staff très sympathique.

Toute la semaine, des plats du jour et une sélection du chef sont proposés pour une vingtaine de francs. Tartares (chf 28.- à chf 40.- pour les grosses faims), burgers (chf 24.-), salades (chf 24,50.-) et croustines (chf 19/21.-) complètent la sélection, ainsi qu’un plat de viande de poisson et végétarien. Les assiettes font plaisir aux yeux et les aliments sont préparés avec soin.

photo©Céline Ravussin

De plus, pour les amateurs de bières, tous les mois, le café met en avant une brune (ou une blonde) du mois.
Pour finir, les douceurs « comme à la maison », glaces artisanales et cafés/thés gourmands sauront plaire aux becs sucrés.

Ce n’est pas tout, dès 15 h 00 et jusqu’à la fermeture, le Café Enning propose une petite carte  » à grignoter » avec une sélection de petites tapas.

Une ambiance tranquille, mais pas si sage

Ne te laisse pas influencer par le côté peinard du lieu en journée. Le soir, le Café Enning change d’ambiance et accueil les noctambules. La carte des cocktails n’est d’ailleurs pas en reste. Tu prendras bien un Maurice ?

Le Café Enning est résolument un mini café au méga potentiel coup de cœur ! Tu nous diras ce que tu en penses, Chouquette.