friperie-finest-vintage-renens Val
par Val mise à jour le
Partage sur

Les fripes de Finest Vintage, c’est chic !

Tomber sur la friperie Finest Vintage, bien cachée dans l’ancienne zone industrielle de la Savonnerie à Renens, c’est comme tomber amoureux : c’est totalement inattendu ! Les connaisseurs se passent l’adresse sous le manteau car la boutique regorge de petits trésors. Amateurs de belles fringues de seconde main, c’est par ici que cela se passe.

De l’enseignement à la friperie, il n’y a qu’un pas

Alberto, élégant Espagnol à l’accent chantant, a un style pointu d’inspiration anglaise, chic et décontracté à la fois. « Je ne mets que du vieux », nous prévient-il. Son secret, c’est de porter une pièce forte qui se suffit à elle-même et qui fait la différence. Une veste Harrington, forcément bien coupée, il craque ! Passionné de vêtements de seconde main, Alberto a toujours aimé chiner. Grâce à Finest Vintage, ce professeur d’espagnol réalise un rêve : celui de monter sa propre boutique pour hommes et pour femmes. L’occasion se présente en plein cœur de Renens, sur l’îlot de la Savonnerie, quartier des ateliers désaffectés. A deux pas du GRAM, le marché urbain 100% équitable, Finest Vintage occupe un de ces espaces d’antan industriels. Comme son célèbre voisin, la friperie est éphémère car vouée à être démolie. Il faut faire vite, le local sera investi de belles fringues et accessoires jusqu’en décembre 2020 seulement

Alberto, gérant chic et sympathique de la boutique Finest Vintage – Photo : ©La Chouquette

Un univers à part entière

A peine poussée la porte du magasin, on est transporté dans un autre monde. Tous nos sens sont en émoi. L’encens titille délicatement nos narines, un vinyle jazzy en fond sonore nous donne envie de nous trémousser… Et nos yeux ne savent plus où donner de la tête entre les superbes vêtements, les photos de cinéma ou d’icônes de la mode accrochées au mur et les meubles chinés avec goût. Alberto soigne les détails jusqu’à adapter la musique à son humeur, à ses clients, au moment de la journée ou à la météo du jour.

Finest Vintage ou l’art des fringues et du rétro Photo©La Chouquette 

Chiner nécessite d’y passer beaucoup de temps, de connaître de nombreux spots, de se déplacer… Chez Finest Vintage, c’est Alberto qui s’y colle. Son objectif est de faire une sélection, de ne choisir que la crème de la crème. Sauf rares exceptions, il ne prend pas d’articles en dépôt-vente. 

Ce somptueux perfecto Schott du début des années 90 est à tomber – Photo : ©La Chouquette

Consommer élégamment et intelligemment

Dans la boutique, on retrouve de nombreuses marques comme Levi’s, Wrangler, Fred Perry, Burberry, Palladium… Mais ce n’est pas le plus important. Les mots d’ordre d’Alberto sont le style et la qualité. La laine, la soie et le cachemire ont fait le bonheur de ses clients rhabillés pour l’hiver. Une fois les manteaux bien rangés, les portants ont fait la part belle aux chemisiers en soie printaniers colorés et bigarrés tout droit venus des années 70-80.

Ces blouses en soie sentent bon le printempsPhoto©Finest Vintage

Finest Vintage s’inscrit dans un mouvement de consommation de la mode « douce » et durable en plein essor depuis des années dans les grandes villes européennes et plus récemment chez nous. Et les prix dans tout ça? On peut s’y habiller pour le même prix que dans des grandes chaînes de magasin. Le style et la qualité en prime. Parole d’Alberto !

Qu’est-ce que tu attends alors pour aller découvrir ces pépites rétro ?

Le + de la Chouquette : ces prochains mois, Alberto va vous gâter ! Il prévoit d’organiser des événements dans son écrin vintage : dégustations de vins ou de bières, repas thématiques, musique live… Stay tuned!