Marutcha-salon-japonnais Aude
par Aude mise à jour le
Partage sur

Marre de tous ces baristas ? File chez Marutcha !

Kukicha, genmaicha, hojicha… Mais qu’est-ce que tout ce tralala me diras-tu Chouquette ? Sencha et matcha te seront peut-être plus familier sur la carte que propose Marutcha.

Marutcha, c’est ce tout petit salon de thé japonais, d’à peine neuf places à la rue de la Grotte 4. Juste en dessous du Conservatoire. Franchis la porte et te voilà subitement propulsé au pays du Soleil-Levant. Décoration minimaliste, assises en bois, traditionnel petit chat qui te salue avec la pa-patte… et langage exotique. Lorsque David, propriétaire du lieu, parle à sa femme Tomoko en japonais, on ne peut qu’être fasciné !

Extérieur Marutcha

Tremper ses lèvres et voyager

Ayant notamment vécu au Japon, ce dernier en est revenu avec d’importantes connaissances, ce désir de transmettre sa passion du pays. Et avant toute chose, celle du thé. Il en ressort chez Marutcha une carte bien fournie, remplie de termes quelque peu barbares. Mais ne t’inquiète pas ; si tu ne sais pas quoi choisir, le couple saura t’orienter selon tes envies, qu’elles soient traditionnelles, pauvres en caféine, plutôt sucrées, chaudes ou froides, et même complètement gourmandes, comme le fameux chocolat chaud de chez Marta, agrémenté d’une touche de matcha.

Si amateur de thé tu es, ce qui suit ne devrait pas te laisser indifférent. Tu la connais trop bien cette frustration lorsque ta boisson chaude est devenue bien trop forte, et que tu n’oses pas redemander un peu d’eau… Ou que tu aurais simplement aimé pouvoir réutiliser ces feuilles de thé à bon escient pour une deuxième infusion, tellement celle-ci était savoureuse. Tout ceci est définitivement terminé! Ici, tu as la possibilité de commander, sans supplément, autant d’infusions de la même tasse que tu le désires. Oui, car David met un point d’honneur à ce que le thé soit bu dans les règles de l’art nippon. Apparemment, la deuxième infusion est bien meilleure que la première. Alors n’hésite pas et bois, bois, bois !

Le thé, c’est bien. Accompagné, c’est mieux.

Et si tu passes pour le goûter (ou à n’importe quel moment de la journée à vrai dire, il n’y a pas d’heure pour se faire plaisir), tu ne pourras probablement pas résister aux monakas. Comment ne pas fondre devant ces pâtisseries si typiques en forme de grenouille, de chat ou d’autres bestioles, composés de galettes de riz et de pâte de haricot rouge? Ou te tourneras-tu peut-être vers ces fameux mochis daifuku, eux aussi fournis de la même préparation ou, plus rare, de mousse au matcha.

D’autres spécialités seront proposées par la suite. Et bien que l’espace ne soit pas gigantesque, tu y trouveras aussi des thés en vrac et divers ateliers (afternoon tea, origami…).

De quoi régaler les amateurs de cette boisson ainsi que ceux du Japon. Et si tu n’en fais pas partie, Marutcha te fera peut-être bien changer d’avis! 😉

p.s. : En plus de proposer principalement des produits bio, les gobelets à l’emporter sont en plastique végétal. Beau geste. Et, encore mieux, tu peux spontanément venir avec ton propre contenant !

Prix : de 4 francs (thé vert) à 8.20 francs (Matcha d’Uji bio servi traditionnellement)