Lucie
par Lucie mise à jour le
Partage sur

Nandanam ou le mariage réussi de l’Inde et du pays de Vaud

 

Le Nandanam signifie Jardins de Krishna… Et déjà, ton imagination se met en marche… Un restaurant indien pas comme les autres !

Délicatesse et finesse

Des assiettes travaillées aux saveurs originales. Le cuisinier kéralais privilégie les produits suisses et locaux de qualité qu’il associe aux épices indiennes.

A midi, trois plats du jour (viande, poisson et végétarien) sont proposés à un prix raisonnable. Le soir, une jolie carte qui présente les classiques (poulet tandoori en tête), mais aussi des spécialités plus inattendues : féra du Léman et poulpe au piment, entre autres. Cumin, coriandre, safran, cardamome… Toutes ces senteurs d’ailleurs embaument l’atmosphère. Et pour couronner le tout : « C’est Geneviève, la femme du patron, qui prépare amoureusement les desserts ! » (je n’invente rien, c’est écrit sur la carte).

Minimalisme indien

La déco du Nandanam est simple et sobre. Délicate comme la cuisine, avec juste quelques objets « indiens » qui montrent un grand souci du détail. Des lampes « figurines » qui tournent (aaaargh ! On veut les mêmes chez nous !), quelques guirlandes de fleurs colorées et le tour est joué. Les carreaux-ciment au sol, découverts lors des travaux à la reprise du local, ont inspiré le logo qui orne la vitrine. Les jolies tasses de thé en porcelaine dépareillées font tout leur effet en fin de repas et s’associent étrangement bien aux sets de table colorés et aux tables et chaises en bois style bistrot.

Le Nandanam, c’est redécouvrir la cuisine indienne

Attention tout de même, je te conseille vivement de réserver bien à l’avance : c’est souvent complet. Mais j’ai découvert qu’ils avaient ouvert une salle supplémentaire, juste à côté ! Du coup, il y a sans doute moins de malheureux clients éconduits qu’avant. Quoique…

Au final, le Nandanam un restaurant indien pas comme les autres, ici il n’y a pas le côté « tambouille » des habituels restos indiens – ils soignent vraiment la présentation des plats – ni la déco surchargée aux couleurs chaudes et aux mille fioritures (qui ont parfois leur charme, je ne le nie pas). C’est une expérience différente, on découvre ces épices autrement. Et c’est merveilleux !

Forcément, c’est pas vraiment donné, mais ça vaut la peine, selon nous.  Allez hop ! Prends ton téléphone pour réserver ! 😉

© Photos : Lucie Ryser | François Bruneau